Billets d'humeur, Côté Mum

Dépêche-toi, je suis pressée…

Dépêche-toi je suis pressée…Dépêche-toi on va être en retard….Allez dépêche-toi c’est l’heure de faire dodo…allez dépêche-toi l’école va fermée…allez dépêche-toi faut rentrer préparer le dîner…allez mon cœur fait un effort dépêche-toi un peu…allez dépêche-toi de te brosser les dents…allez fini ton assiette dépêche-toi un petit peu…allez dépêche-toi de t’habiller…allez dépêche-toi de monter dans la voiture on nous attend…allez dépêche-toi un peu …

Maman c’est rigolo on dirait je m’appelle « dépêche toi »…. {silence de honte}

Non ma chérie, c’est pas rigolo c’est catastrophique. Dites moi que vous aussi. Dites moi que vous aussi vos enfants s’appellent « dépêche toi ». Le jour où elle m’a dit ça j’ai eu honte. Elle a pointé du doigt mon plus gros défaut. Je suis toujours pressée…toujours…toujours…toujours. Je ne profite jamais du moment présent, je suis constamment en train de penser à ce qu’il va falloir faire après, constamment en train de réfléchir à comment optimiser mon temps, comment faire le maximum de choses en très peu de temps. Je ne sais pas prendre mon temps. Je ne sais pas m’asseoir à table à côté d’elle le matin, et boire un thé tranquillement, en écoutant un petit fond de radio et en la regardant tendrement se foutre du chocolat partout { non mais il y a vraiment des gens qui font ça???!!}. NON!!… moi…je cours autour de la table, en m’agitant (et en brassant de l’air tant qu’à faire)…je tente de boire mon thé trop bouillant [thé qui, 4 fois sur 5, finira froid et oublié sur un coin de plan de travail], et je hurle dans ses oreilles qu’il faut qu’elle se dépêche, qu’elle mange sa cracotte et que « P*** de M***** elle s’en ai encore foutu partout ». Je rajoute par dessus ça une petite couche de maltraitance émotionnelle en lui disant que c’est qu’une « mimi cracra » et qu’elle ira à l’école sale parce que « j’ai pas le temps, je suis pressée ». (oui personne n’est parfait!)

Le soir je rentre tard, c’était un choix, pas forcément le bon je vous l’accorde, mais c’est comme ça. Logiquement, vu que quand j’arrive elle est prête « au dodo », je suis censée profiter d’elle dans la joie et la bonne humeur. Prendre {10 min. pour…} et allez m’engouffrer avec elle dans son lit, lui faire des millions de câlins et lui souhaiter bonne nuit. QUE NENNI!!! j’arrive à placer un ou deux « dépêche-toi »… le brossage de dents ne va pas assez vite, et la partie de cache-cache, là maintenant, tout de suite ne vas pas être possible… (bah quoi j’ai faim!! j’ai pas le temps!).

Je suis bête. Pour parler correctement. Je suis bête parce que je sais. Je sais que l’agitation à ces moments là, cette attitude de « je traîne et c’est fait exprès pour t’embêter » , tout ça est placé là pour me faire m’arrêter. Pour que j’arrête de lui demander de se dépêcher et que je prenne le temps. Parce que d’une façon ou d’une autre, quand je hurle à travers toute la maison, mine de rien le temps s’arrête , et je m’occupe d’elle. Je suis bête aussi parce que « dépêche toi » c’est une injonction. Ma fille aime pas les injonction. Les enfants aiment pas les injonctions, surtout de bon matin, au réveil. Je suis bête parce que j’impose à ma petite souris mon rythme de grosse souris dingue de boulot, hyperactive, constamment en bagnole, à courir dans tous les sens. Je suis bête parce que je continue de répéter cette  phrase sans cesse alors que je sais qu’elle ne fonctionne pas. Je suis bête parce que je lui rejette la faute alors que c’est moi le bordel ambulant. C’est moi qui ne sais pas m’organiser. C’est moi qui ne trouve pas mes lunettes, c’est moi qui cherche mes mi-bas alors que pourtant « je les avais posé là », c’est moi qui n’ai pas fait assez de machines et qui du coup ne peux changer son t-shirt quand il est plein de chocolat, c’est moi qui ne trouve pas mon sac « eh oui!! celui assorti à ma tenue »,c’est moi qui perd les clés au moment d’entrer dans la voiture… c’est moi qui dis chaque semaine « m**** je suis en réserve, j’ai oublié de faire l’essence ».

Et  l’enfant « sac à dos » me suit, ou plutôt essaie de me suivre. Elle me court derrière avec ses petites pattes, je la vois du coin de l’œil, ça me fait rire par moment.

Il y a une réalité. Quelque chose qu’il faut que je vous dise. L’enfant et le temps. La temporalité de l’enfant, n’est pas la même que la notre. Lui vit dans le présent. Ici et maintenant, il appréhende les choses, là maintenant, tout de suite. Il balance de temps à autre des « hier je ferai du vélo » et « demain j’ai dormi chez mamie ». Il ne comprend pas trop. Il se projette mais à travers nous. Il a besoin d’être rassuré face à cette temporalité que nous lui imposons. Il arrive que je vois ma petite souris complètement déboussolé, elle me demande si c’est l’heure du goûter et s’il faut dormir alors qu’il est 10h30 et qu’elle sort à peine du lit. Mais forcément avec sa mère le bordel ambulant, elle a de quoi être déboussolée. Il faut impérativement respecter la notion du temps présent de l’enfant. Alors laissons les profiter. Eux,ils ont le temps.

Puis maintenant, on se pose et on réfléchit. Et on fait la liste de ce qu’on leur impose, au quotidien. Ce qu’on leur demande et surtout comment on leur demande. Le lever (vite), l’habillage (vite), l’école (même pas de commentaire), le retour à la maison,avec l’obligation d’être lavé, d’avoir diné, d’avoir joué avant 20 heures (oui parce que 20 heures c’est l’heure qu’on nous a imposé pour coucher nos enfants).

Je crois qu’on va prendre le temps, tant pis on sera en retard.

 

 

 

 

 

13 réflexions au sujet de “Dépêche-toi, je suis pressée…”

  1. Je pense qu’on est toutes un peu pressées tout le temps. Entre la famille, la maison, les courses, le ménage, le boulot et soi même pas toujours simple de jongler …
    Et puis l’image de la wonder woman que véhicule et prône la société n’arrange en rien cela..

    Annaelle

    Aimé par 1 personne

  2. C’est une triste réalité … malheureusement bon nombre d’entre nous sommes dans la même situation…les week-end et les vacances nous permettent de prendre le temps de ne rien faire! Et il ne faut pas avoir peur « de ne pas les occuper » « de n’avoir rien prévu » ici ce sont les meilleurs’moments « n’avoir rien à faire »!! Des bisous

    Aimé par 1 personne

  3. Oh que voilà un billet qui me touche en plein coeur ! Ma fille aussi s’appelle « dépêche toi »… même en vacances où on a dû lui dire une centaine de fois… C’est aussi ce qui me fait penser que rajouter un autre petit « dépêche toi » serait encore plus galere… Je déteste mon boulot, Ce train de vie, mais surtout mon incapacité à m’organiser pour éviter de lui imposer ça a elle, qui a de bien trop petites jambes, et surtout epaules, pour suivre ce rythme forcé…

    J'aime

  4. Ma gâtée qu’elle est haute cette barre!! Perso tes posts résonnent en moi à chaque fois… et ce qui me vient à l’esprit c’est « l’indulgence » dont on pourrait faire preuve envers eux et soi-meme… juste un petit peu plus! On essaie?? Paix et amour…😜🙏😘!! (Allez on va bien finir par se le faire ce stage de méditation!!)

    J'aime

  5. Idem pour ma part je l appel « bouge toi » c est pas mieux 😯 mais c est galère y a trop de trucs à faire et pas assé de temps!!!! Je prépare les habits et les sacs du lendemain la veille au soir mais même en faisant ca y a toujours une c…….. Elle se réveil mal lunée puis j ai trop mis de lait dans ses kellog’s sa deborde donc tu perd ton temps a lui enlever celles de trop puis du coup le lait et froid et j ai choisi la mauvaise culotte, la mauvaise paire de chaussette et le petit frère qui a décider qu’ il ne voulait pas s habiller qui cours partout la zezette a l air sa soeur qui rigole et lui qui en fait encore plus puis p….. de m….. je suis a la bourre voilà!!!! Alors je crie je m énerve j ai plus de patience j ai juste envie de les tuer!!!! Et le soir rebelotte pour la douche le coucher « Marius en premier » et quand viens le tour de ma fille « je voulais en premier c est toujours Marius en premier snif snif snif » voilà la brève histoire de ma vie 😂 et pendant la journée ils me manquent et je culpabilise je me dis « t aurais pas du lui/leurs dire ça ou faire comme ca » et je m en veux de pas faire autrement mais est ce que je peux faire autrement 😣

    J'aime

    1. Je n’avais pas vu ce commentaire. Cette semaine était la semaine « test » . On a essayé de plus dire dépêche toi, de plus crier, de plus imposer…je crois que ca a marché. Le problème c’est qu’on ne saura jamais si ça a marché grace a ca ou tout simplement parce que « Madame » etait de bonne lol

      Aimé par 1 personne

  6. Je me langui pas de reprendre le travail. Je suis totalement dévouée à mes enfants en ce moment et l’ambiance est tellement ZEN que ton post me fait déjà appréhender la reprise dans quelques mois…

    J'aime

  7. MERCI ! Merci de dire tout ça… Je suis soulagée, apaisée, rassurée de savoir que finalement beaucoup de mamans ont des enfants-dépêche-toi… J’ai un peu honte parfois… C’a l’air tellement logique quand je lis votre article… On impose des horaires à nos petits bouts alors qu’ils n’ont rien demandé et en plus on râle.. ça fait du bien de vous lire…. Je vous découvre et je ne regrette absolument pas !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s