Côté Mum

Maman, je m’ennuie…

Je suis une mère indigne.

J’avoue. Ou plutôt non…indigne n’est pas le bon mot… non-dévouée irait mieux. En fait non… je suis juste honnête!( je suis certaine que beaucoup sont comme moi!)

J’aime pas jouer…Toujours dans la « mouvance » je suis pressée, j’ai plein d’autres choses à faire, je suis débordée… me poser et jouer pour moi c’est compliqué.  En fait, depuis le début une répartition des tâches s’est faite naturellement à la maison : je fais les tâches ménagères, les repas, le bain, l’habillage, le linge, le coucher, les sorties et Papa Ours lui: il joue…[ ohh ça va si on peut même plus se plaindre…bien sur qu’il m’aide! c’était juste pour la touche d’humour].

Tout ça pour dire que j’aime pas jouer. Je suis pas patiente. Et en fait ça m’aide…pourquoi?

=> Au moins elle apprend à jouer seule et il est bon pour l’enfant de s’ennuyer et de passer du temps tout seul, c’est ma devise depuis le début, et je n’en démordrai pas. Seul, l’enfant  élabore du coup pleins de choses, il fait travailler son imaginaire. C’est une réalité, il faut que l’enfant passe des temps seul, sans être stimulé.

La sur-stimulation, et la sollicitation quasi-permanente de l’enfant (activités extra-scolaires chaque soir, mercredi après midi au parc de jeu, sorties à l’extérieur dès que l’enfant le demande, en gros combler le vide en permanence…) le rend dans l’incapacité de faire face à la solitude, de se poser, de puiser dans ses ressources personnelles.

Déjà toute petite La Petite Souris passait de longs moments seule, dans sa chambre (cela faisait grincer beaucoup de dents…mais je m’en fou!). Elle a apprit à apprécier. Et en plus de ça, elle a apprit à investir sa chambre. Combien d’enfants ne savent pas jouer dans leur chambre, seuls, pendant que vous êtes occupés à autre chose.

Pour la petite anecdote, les périodes où elle est très souvent gardée, où on travaille un peu plus que d’habitude, où on ne se pose pas à la maison, parce que rendez vous ou invitations à droite à gauche, j’ai remarqué qu’elle avait du mal à se poser et à jouer dans sa chambre, ou encore plus simple à jouer, tout court.

Pour savoir jouer seul, dans une pièce différente il faut se sentir en sécurité. Le fameux « environnement sécure ». Pour moi c’est un vrai indicateur, quand elle ne « joue » plus, quand elle ne va plus dans sa chambre, quand elle est dans la sollicitation permanente même pour faire un simple puzzle ou pour feuilleter un livre musical (ce qu’elle adore faire par dessus tout): je sais qu’elle ne va pas bien, et qu’elle a besoin d’être rassurée. Je comprends que c’est sa façon de dire STOP et de demander de l’aide. Alors on annule la sortie accrobranche, on annule les visites chez les copines, tant pis pour le rituel de la médiathèque. On garde le pyjama, on se pose et on reste à la maison. On débute en jouant ensemble, et petit à petit je me retire pour qu’elle reste toute seule.

« Le problème est parfois dans la façon dont les adultes perçoivent l’ennui et y réagissent, ainsi que dans l’incapacité de certains enfants à le gérer. Notre société valorise une utilisation efficace du temps. L’ennui est mal vu : ne pas savoir quoi faire, c’est perdre son temps. Quand un enfant dit s’ennuyer, on tente donc à tout prix de l’occuper en lui trouvant mille et une activités intéressantes à faire. »

Naître et Grandir

L’ennui est formateur, il développe : l’autonomie, la créativité, et il permet de voir la réalité différemment. On apprend à être plus observateur, on découvre la nouvelle fonctionnalité d’un jouet par exemple, ou on apprend à construire une histoire autour du bateau de pirate playmobil qui est là depuis Noel dernier mais qu’on a jamais investi réellement…

L’ennui c’est la base! 🙂

PAR CONTRE: il faut accorder des temps quotidien (10/15 minutes…et c’est là que je suis vraiment MAUVAISE) où l’on joue avec lui. Oui parce qu’il y a « les faire » jouer , les occuper, les stimuler et il y a le « jouer avec » c’est bien différent.  Plus haut on parle de stimulation permanente, ici on parle de complicité, de découverte, de tissage de lien et de réparation des douleurs causées par la séparation.Parce que oui, se poser 5 minutes pour faire un puzzle, c’est lui dire : « je n’ai pas été là de la journée, mais regarde tu es tout de même ma priorité ». Pour exemple : l’autre soir j’ai terminé le travail à 17h. Chose exceptionnelle. Je fini quotidiennement à 20h00. Je suis allée la chercher à l’école. En rentrant à la maison, j’ai prononcé cette phrase « je joue un petit quart d’heure à la poupée avec toi, et après on fait chacune ce qu’on a à faire »… je pense qu’elle a entendu « tu viens de gagner 35 millions à la loterie, on part vivre au Bahamas« …elle a explosé de joie, m’a serré dans ses bras et m’a dit Merci (oui elle est très théâtrale, il faudrait que je vous la filme). Pour info, je ne l’ai plus entendu de la soirée. L’enfant parfait jusqu’à 20h!

Les moments propices à la relation: après le bain, en rentrant de l’école, avant d’aller au dodo…

Allez maintenant, on met en application?

 

Du coup ça me permet d’introduire une nouvelle petite rubrique sur le blog « on joue? ».

Je vais essayer de partager avec vous assez régulièrement des petits jeux à faire avec son ou ses enfants, pour développer une complicité, et en même temps le valoriser, renforcer son estime de soi ect ect… Vous en pensez quoi? Je suis vraiment à l’affût de tout ça pour la maison mais aussi pour le boulot. Autant le partager avec vous,vu qu’on partage tout.

Et vous vous jouez?22427590_305270733285910_2962986109446914048_n

 

 

 

2 réflexions au sujet de “Maman, je m’ennuie…”

  1. Tu dis clairement la verité et simplement … c’est pas facile de jouer avec les enfants vu nos emplois du temps mais on essai et perso je dois dire qu’on a du mal a savoir les limites quand dois t on arreter de partager le jeu ??

    J'aime

  2. Ouiiiiii oui oui et oui je partage ta vision de l’ennui! On a laissée jouer notre puce seule dans sa chambre alors qu’elle n’avait pas encore un an et on compte bien continuer… papa joue avec elle aussi le plus souvent entre le retour de chez la nounou et le repas du soir… puis viennent l’heure du bain (ou je joue plus facilement avec elle), La lecture/câlin, et le coucher… jusqu’à ce jour c’est le meilleur combo que l’on ait expérimenté pour favoriser le sommeil qu’elle avait du mal à géré jusque là. Alors 1000 fois oui à l’ennui 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s